samedi 20 septembre 2014

Le Capital au XXIème Siècle



Depuis sa sortie en librairie, le Capital au XXIème Siècle de Thomas PIKETTI a touché en quelques mois un vaste lectorat, recevant une attention particulière outre-atlantique - le capitalisme étant un système trop sérieux pour être repensé par d'autres que ceux qui passent pour ses fondateurs ?
Variant les sources de données, il raconte une histoire passionnante - la nôtre - aux travers des évolutions de grandeurs macro-économiques : les chiffres parlent sous sa plume aussi sûrement que sous celle d'Honoré BALZAC ou de Jane AUSTEN, témoins des réalités économiques de leur temps.

Taux de croissance et de rentabilité du capital ou du travail, rapport de leur flux et de leur stock, pointent le rôle singulier des deux guerres mondiales et des bouleversements qu'elles ont induits, des destructions généralisées aux redistributions économiques que celles-ci ont permises.
Synthèse de travaux de recherche menés par différentes équipes au cours des quinze dernières années, l'ouvrage passe de nombreuses données au crible de l'analyse sérielle et met en lumière la nature des inégalités économiques à différentes échelles (pays, continent ou monde).

Notre perception de la richesse matérielle est ainsi souvent malmenée par les nombreux tableaux et graphiques qui accompagnent cette analyse : la nature de la crise que nous ne cessons de traverser tient sans doute plus aux limites - si ce n'est à la faillite - des politiques de répartition des richesses qu'à l'efficacité des moyens de les produire.
Cette dynamique du capital sur des temps longs et des espaces étendus est rendu disponible aux ignorants de la chose économique, considérant que l'argent est une chose trop sérieuse pour être confiée aux seuls économistes. 


Thomas PIKETTI — "Le Capital au XXième Siècle" (Edition du Seuil, 2013)

lundi 15 septembre 2014

Corrections...



"Ce que nous n'avons pas eu à déchiffrer, à éclaircir par notre effort personnel, ce qui était clair avant nous, n'est pas à nous..."

Marcel PROUSTLe Temps retrouvé.

jeudi 11 septembre 2014

A l'arrière des taxis



Les avez-vous connus, ceux, qui dans un élan de poésie mal contrôlé, à cent à l'heure sur les boulevards, s'aimaient à l'arrière des taxis ?

mardi 2 septembre 2014

Nantes - Sur deux roues...



... et le vent sur mes joues.