jeudi 29 janvier 2015

Nantes - Les Chaises



"Le thème de la pièce, c'est l'irréalité du monde. C'est une pièce sur l'absence. Il n'y a personne autour de nous, personne dans un monde évanescent qui disparaît, qui doit disparaître (...) ; les deux vieillards qui sont là sont presque inexistants eux-mêmes (...) ; ces deux vieillards sont des ratés (...) mais entre eux, il y a l'amour. Et il n'y a en ce monde que deux essentialités : l'amour et la mort." - Eugène Ionesco, Les Chaises.


mercredi 28 janvier 2015

Nantes - Légèreté



Nous sommes à l'image de ces branches, qui à l'extrémité des ramures, n'ont pas d'autre choix que de vibrer au courant d'un air que leur présence modifie à peine.

vendredi 23 janvier 2015

mercredi 21 janvier 2015

Nantes - Hiver



"L'hiver a cessé : la lumière est tiède
Et danse, du sol au firmament clair.
Il faut que le coeur le plus triste cède
A l'immense joie éparse dans l'air."

dimanche 18 janvier 2015

Radio Days



Rythmé par des anecdotes convoquant les souvenirs du petit narrateur auxquels se mêlent quelques marquants radiophoniques des années 30-40 (Guerre des Mondes, Pearl-Harbour), Radio Days célèbre celui des mass-media qui continue peut-être d'inviter le plus à l'imaginaire ; des années après sa sortie sur grand écran, le film garde pour moi la fraîcheur de la première découverte -- son incipit donnant le ton de la comédie légère et nostalgique.  

samedi 17 janvier 2015

Nantes - Quai Turenne



"Et cette teinte, cette coloration attirante et unique qu'y prend le va-et-vient de tous les jours, produit d'une distillation longue et subtile à laquelle toute sa géographie, toute son histoire ont dû collaborer, mais qui n'aurait pu aboutir sans quelque transmutation alchimique dont elle garde pour elle la formule, c'est peut être la vraie séduction la couronne secrète d'une ville" - Julien GRACQLa Forme d'une ville .

dimanche 11 janvier 2015

Les Moutiers-en-Retz - Après-midi



Balade lumineuse aux Moutiers-en-Retz : j'y retrouve la permanence tranquille des piliers de la côte.

samedi 10 janvier 2015

Nantes - Charles & Charlie



Nous sommes soixante-quinze mille marcheurs silencieux ; en remontant le cours des cinquante otages, nous donnons vie à l'Erdre, revenu pour instant se rappeler à la mémoire de lieux connus ; nous n'entendons que les battements de gouttes glissant sur les parapluies épars d'une foule compacte, et à intervalles irréguliers, l'onde d'applaudissements qui grimpe simplement et dignement vers le ciel.